Kenya avec Kevin O’Brien

Plus tôt cette année, avant le malheureux événement qui a secoué le Kenya, j’ai eu l’immense chance de visiter ce pays et de rencontrer un des partenaires Mille Gestes d’Aéroplan : Enfants Entraide. Ma famille et moi avons adoré notre voyage, surtout notre escapade sur l’océan Indien et notre safari avec le Fairmont Mara, partenaire d’Aéroplan. Je recommande chaudement ces deux activités, et je dirais même qu’elles doivent figurer sur toute liste de souhaits qui se respecte. Je dois toutefois dire que le point fort de mon voyage a été ma visite des chalets Bogani d’Enfants Entraide.
1

Comme je le dis depuis longtemps, je suis extrêmement fier des activités que mènent  Aéroplan et Aimia pour soutenir les communautés et d’en constater les effets sur le terrain a été pour moi une véritable leçon d’humilité. Or, si Aéroplan aide beaucoup Enfants Entraide par l’intermédiaire de son programme Mille Gestes (dont je vous parle plus en détail plus loin), c’est Enfants Entraide qui donne vraiment l’exemple à suivre en étant aux premières lignes!
2

Beaucoup de Canadiens connaissent déjà un peu cet organisme : ils ont vu l’entrevue que son cofondateur, Craig Keilburger, avait accordée à l’émission 60 minutes alors qu’il n’était qu’un jeune adolescent, ils se souviennent que celui-ci a fondé l’organisme avec son frère, ou ils connaissent quelqu’un qui a participé à Unis pour l’action, cette série de grands rassemblements annuels dont l’objectif est de célébrer le pouvoir qu’ont les jeunes de changer le monde.

Je vous invite à prendre quelques minutes pour découvrir tout ce qu’accomplissent Enfants Entraide et le mouvement Me to We. La famille Keilburger a créé un modèle très original où se côtoient des activités lucratives et caritatives dont le but est d’amener des changements concrets en Afrique, en Équateur, en Inde et ailleurs, tout en mobilisant de façon remarquable les jeunes Canadiens, auxquels les jeunes Américains et Britanniques emboîtent maintenant le pas.
3

Mon billet n’en finirait plus si je commençais à vous donner tous les détails. Je vais donc vous aider à comprendre en me concentrant sur deux exemples.

Le premier est le programme Adoptez un village : au lieu de cibler arbitrairement deux ou trois priorités humanitaires, Enfants Entraide a décidé de collaborer directement avec les Kipsigis et les Massai pour développer un modèle garant de changement durable. Ils sont ensemble arrivés à des constats : si l’on souhaite assainir l’eau, ça signifie aussi qu’il faut entretenir les puits, ce qui requiert de l’argent et de la main-d’œuvre; si l’on souhaite construire des écoles, il faut aussi que des enseignants soient disponibles et que les élèves, garçons comme filles, soient en mesure de s’y rendre. Au fond, avec ce modèle, Enfants Entraide s’est attaquée simultanément à tous les obstacles qui nuisent au développement en prenant soin de consulter la population locale à toutes les étapes, si bien qu’elle a réussi à engendrer une transition organique au lieu d’imposer le changement. Le programme Adoptez un village permet de répondre aux besoins en matière d’assainissement de l’eau, d’éducation, de santé, d’approvisionnement alimentaire et de revenus non traditionnels. C’est ainsi qu’Enfants Entraide peut transformer une communauté et poursuivre son chemin avec l’assurance que celle-ci est maintenant sur la voie du développement autonome durable. En parcourant la savane du Massai Mara, j’ai même été stupéfait de constater à quel point Enfants Entraide avait transformé la vie des gens en une décennie. Pour en savoir plus.
4

Le second exemple concerne le volet jeunesse de l’organisme : Me to We et le We Day. Je vais vous parler du concept innovateur des voyages humanitaires jeunesse. Chaque année, des centaines de jeunes se rendent sur des sites d’Enfants Entraide pour bâtir des écoles, des dortoirs, etc. Me to We s’occupe de tout, et les parents peuvent donc envoyer leur enfant vivre une expérience extraordinaire à l’étranger sans être rongés par l’inquiétude. Les profits sont affectés au travail de terrain d’Enfants Entraide, et ces jeunes bénévoles jouent un rôle clé dans les projets du programme Adoptez un village. Ce modèle, qui combine la responsabilité sociale avec une approche lucrative, témoigne bien de la créativité de la famille Keilburger (et bien sûr de Roxanne, la femme de Marc!).
6

Tout cela me ramène au programme Mille Gestes. Nous sommes très fiers de contribuer directement au travail de dix organismes canadiens sans but lucratif – dont Enfants Entraide – qui posent des gestes extraordinaires pour changer des vies et enrichir des collectivités, ici et partout dans le monde. Des dizaines de milliers de milles Aéroplan sont remis chaque année à ces organismes par l’intermédiaire du programme, et les membres Aéroplan peuvent en donner à l’organisme de leur choix pour contribuer à couvrir certains frais de déplacement. Nous offrons aussi des voyages toutes dépenses payées aux employés d’Aimia qui vont travailler bénévolement sur le terrain avec ces partenaires. Enfin, nous facilitons l’échange d’idées et de pratiques exemplaires entre ces organismes, une chose assez rare dans un milieu où les organismes, plutôt que de coopérer, sont souvent occupés à se faire concurrence pour obtenir des dons. Je suis heureux qu’à notre modeste façon, nous ayons trouvé moyen de les rassembler.

Pour aider l’organisme Mille Gestes de leur choix à payer certains frais de déplacement, les membres Aéroplan peuvent faire don de milles en se rendant à aeroplan.com/donnez.

Mille Gestes, c’est aussi le programme d’entraide Aéroplan, un volet que j’aimerais faire connaître davantage. Vous appuyez une bonne cause qui pourrait bénéficier d’une banque de milles Aéroplan (pour payer des billets d’avion, des articles à mettre aux enchères, des cartes-cadeaux ou de la marchandise)? Faites une demande de compte d’entraide en ligne. Vous pourrez ensuite vous servir du programme pour promouvoir la cause et recueillir des dons… que nous égalerons! Renseignez-vous sur Mille Gestes en visitant la page aeroplan.com/donnez.

J’espère avoir piqué votre curiosité. Ces causes méritent d’être appuyées, et c’est pourquoi je vous invite à vous joindre à Aéroplan pour aider ces organismes à atteindre leurs objectifs.

(Qu’est-ce que je retiens du Kenya? Les visages souriants des enfants qui, courant aussi vite que possible à travers les champs entourant les chalets Bogani, prenaient plaisir à nous envoyer la main et à s’exclamer « Jambo! ». C’était chaque fois aussi magique qu’inspirant!)

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire