Les cinq mets qui représentent le mieux Montréal

Montreal_1_Where_1200x628Montréal compte plus de restaurants par habitant que toute autre ville canadienne, ce qui en fait une candidate de choix au titre de capitale gourmande du pays. Si vous avez besoin de preuves, regardez la liste des restaurants exceptionnels qui participeront en novembre à la grande semaine gastronomique de la ville, MTLàTABLE. Les Montréalais sont tout simplement fous de nourriture. Il n’est donc pas étonnant que leur ville compte plusieurs plats distinctifs. Régalons-nous de l’histoire culinaire de cinq plats typiquement montréalais.

  1. Les bagels de Montréal

Oui, les bagels de Montréal sont meilleurs que ceux de New York. Voilà, c’est dit. Plus fins, plus denses, plus sucrés et sans sel, ils sont roulés à la main, blanchis dans de l’eau sucrée au miel et toujours cuits au four à bois. Vous trouverez les deux bageleries les plus célèbres de la ville à environ un pâté de maisons l’un de l’autre, dans le quartier branché du Mile-End. La maison mère de St-Viateur Bagel (263, rue Saint-Viateur Ouest) produit 12 000 bagels quotidiennement depuis 1957, et Fairmount Bagel (74, avenue Fairmount Ouest) existe depuis 1949. Ne vous laissez pas décourager par les files d’attente : elles sont un gage du plaisir que vous aurez à morde à pleines dents dans la fraîche et moelleuse pâte de ces divines pâtisseries artisanales.

  1. Le smoked meat

Plus sucré que le pastrami et différent du bœuf salé, le smoked meat allie sucré, salé et fumé dans un délectable sandwich constitué d’une immense pile de tranches de tendre poitrine de bœuf coupées minces et de pain de seigle tartiné d’un peu de moutarde jaune. Bien que Montréal regorge d’endroits où vous pouvez déguster un bon sandwich au smoked meat, Schwartz’s (3895, boulevard Saint-Laurent) reste un incontournable. Ce restaurant légendaire sert son plat phare depuis 1928 : de la délicieuse poitrine de bœuf, marinée dix jours dans des herbes et des épices avant d’être fumée puis coupée à la main. Ajoutez des frites et un Cott à la cerise noire, et vous avez l’expérience « smoked meat montréalais » par excellence!

SmokedMeat_1200x628

  1. Poutine

Si la poutine traditionnelle n’est constituée que de frites, de fromage en grains et de sauce, la prolifération actuelle de variantes a de quoi choquer les puristes. La Banquise (994, rue Rachel Est), située dans le Plateau-Mont-Royal, n’en offre pas moins de 30 variétés. Essayez la Boogalou au porc effiloché, à la salade de chou et à la crème sure. Si vous êtes à la recherche d’un mets plus chic, allez Au Pied de Cochon (536, avenue Duluth Est), où le chef Martin Picard a créé la « fine poutine ». Celle au foie gras est incomparable : un mets riche et audacieux, noyé dans une sauce crémeuse enrichie de foie gras et de jaunes d’œufs, parsemé de fromage en grains et de pépites de foie gras bien dorées. De quoi vous mettre l’eau à la bouche!

  1. Spécial Wilensky

Aussi adorée par les résidents de la ville que par des chefs d’envergure internationale, Wilensky’s (34, avenue Fairmount Ouest) est un modeste casse-croûte du Mile-End dont le succès ne tarit pas depuis 85 ans. Son mets le plus populaire est le fameux Spécial : un sandwich pressé sur pain empereur contenant des tranches de salami, du saucisson de Bologne et un soupçon de moutarde. Mais, comme dans tout établissement incontournable, il y a des règles : la moutarde est obligatoire, il est interdit de demander du ketchup ou de la mayonnaise et il est hors de question qu’on vous serve votre sandwich coupé en deux. Chez Wilensky, on prend les traditions très au sérieux.

  1. Le steamé

Les hot-dogs vapeur sont un incontournable dans les casse-croûte montréalais et québécois, où on les appelle les steamés. Ces classiques de fin de soirée sans prétention sont habituellement savourés de trois façons : tout garnis (moutarde, oignons hachés, chou – en salade ou non –, et parfois relish), Michigan (sauce chili ou sauce à spaghetti) ou suprême (bacon et fromage). Pour goûter au steamé classique, visitez le vénérable Montreal Pool Room (1217, boulevard Saint-Laurent), ouvert depuis 1912, ou alors Chez Ma Tante (3180, rue Fleury Est), un autre casse-croûte qui sert ces fameux hot-dogs depuis plus de 75 ans.

Et vous? Êtes-vous mordu de poutine? Ardent défenseur de smoked meat? Lequel de ces plats typiquement montréalais préférez-vous?

Tags: , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire