Les souvenirs de voyage de Teneisha Collins

En tant qu’animatrice du Vox pop Aéroplan, notre nouvelle série de vlogues, Teneisha Collins est en charge de transmettre toutes les questions du public aux responsables du programme de fidélisation. Dans la vie, l’actrice et auteure montréalaise est aussi responsable des relations publiques et du marketing dans une conciergerie de luxe. Ah oui, elle s’est aussi récemment remise à la course à pied. Entrevue avec une fille qui vit mille à l’heure.

C’est la première fois que vous travaillez avec Aéroplan. Nous aimerions vous présenter à nos membres. Pourriez-vous nous parler un peu de vous?

Je suis une actrice. J’ai fait de la télé, du cinéma, de la publicité et du théâtre. J’occupe également un poste de responsable des relations publiques et du marketing à un service de conciergerie de luxe. Dans le cadre de ce travail, j’aide des clients prestigieux de partout dans le monde à accéder à des expériences ou à des événements exclusifs pour lesquels on ne peut pas simplement acheter un billet. Lorsque je ne travaille pas, j’écris, je passe du temps avec ma famille – ma grand-mère est la petite dernière de 19 enfants, alors j’ai BEAUCOUP de cousins! – et je voyage.

Est-ce que vous avez toujours voulu être actrice?

À l’âge de 10 ans, j’ai joué dans une pièce de théâtre à l’école. Ç’a suffi pour que je dise à mes parents que je voulais un agent! Je n’ai jamais arrêté de jouer depuis. J’ai également commencé à écrire assez tôt. Comme actrice, j’ai vite réalisé qu’il ne fallait pas attendre d’avoir des rôles : on doit les créer. Donc, dans mes temps libres, je travaille sur le scénario d’une sitcom et d’un film. Ce n’est pas facile! J’aimerais simplement m’assoir et regarder des séries sur Netflix, mais je me réserve du temps pour travailler et collaborer avec d’autres acteurs. Il faut beaucoup de discipline pour réaliser ses objectifs.

Depuis quand êtes-vous membre Aéroplan?

Depuis 2004. La dernière fois que j’ai échangé des milles, c’était pour réserver un vol vers Los Angeles. J’y ai couru un demi-marathon au profit d’une œuvre de bienfaisance. Je ne connaissais personne là-bas, mais ça a été l’expérience la plus inspirante de ma vie! Vers le 16e kilomètre, j’ai eu envie d’abandonner. Il faut dire que j’étais grippée. Mais j’ai regardé autour de moi et j’ai vu une dame dans un fauteuil roulant que poussait son fils dans une côte. Comment ne pas tenir le coup quand on est témoin d’une telle scène? J’ai une photo de moi les poings en l’air au fil d’arrivée. J’avais l’impression d’avoir tout donné, d’avoir participé à quelque chose qui allait bien au-delà d’une simple course, et ça, avec 12 000 étrangers.

Racontez-nous votre voyage le plus mémorable.

Je suis allée en Égypte et en Israël en 2008. Mon vol atterrissait à Tel-Aviv et j’ai pris un autobus pour sillonner la région du Sinaï – un trajet de 12 h à travers le désert et les montagnes de roches rouges. C’était magnifique.

Quelle destination sous-estimée recommandez-vous?

Le Portugal! Porto me rappelle Montréal, avec le charme historique des vieux pays en plus. L’Algarve, la côte sud du Portugal, est de toute beauté. Ce pays est encore abordable et les gens y ont un mode de vie très décontracté.

Quelles sont vos meilleures astuces pour tirer le maximum de voyages?

Premièrement, maximisez vos milles à chaque occasion. Deuxièmement, lorsque vous avez choisi votre destination, faites de la recherche et demandez conseil… tout en laissant de la place pour l’improvisation. Pour savoir où manger, faites confiances aux résidents de l’endroit. Ils vous recommanderont des joyaux cachés plutôt que des endroits très fréquentés.

Pour en savoir plus sur Teneisha Collins : teneishacollins.com

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire