Jour 4 à Nairobi

La journee d’aujourd’hui a ete magnifique et inspirante, remplie de plaisir et de surprises!

En ce beau dimanche chaud, nous avons passe presque toute la journee a Safe Spaces ou avaient ete planifies des jeux et du sport pour les 250 a 300 meres et enfants auxquels le programme offre des services.

Avant que les competitions ne commencent, les enfants ont danse, chante et recite des poemes aux meres afin de leur dire leur amour et leurs besoins (en termes d’education, de securite, de soutien) et ainsi apprendre a communiquer ces besoins.


Les meres se sont ensuite mises au travail. Elles ont participe a des courses plus amusantes les unes que les autres (sac de patates, relais, cuillere et patate, etc.) pendant que les enfants et les membres de Safe Spaces les encouragaient. Les meres riait beaucoup et avait du plaisir mais elles jouaient pour gagner! Tout le monde a bien ri quand les Canadiennes se sont fait concurrence dans certains jeux.



Nous avons aussi passe du temps avec les enfants. Ils etaient beaux, accueillants et curieux. Ils venaient spontanement nous voir, nous souriaient, se presentaient, serraient notre main et nous donnaient leur nom avant de nous demander le notre. Les enfants voulaient toucher nos cheveux, nous faire prendre des photos d’eux pour pouvoir ensuite s’admirer sur l’ecran de l’appareil. Quelques-uns des petits venaient glisser leur petite main dans la notre alors que nous allions d’un endroit a l’autre. Ils nous ont accueillies comme des amies et non comme des etrangeres. Nous avons discute avec quelques jeunes filles qui revent… qui revent de devenir professeures, gestionnaires, presidente du Kenya! Et Sara s’est fait un nouvel ami et admirateur qui lui a dit qu’il ne pouvait pas l’appeler Sara car il voulait plutot l’appeler “Beautiful”…

Les meres ont ete une source d’inspiration pour nous. Elles font face a des situations quotidiennes que nous connaissions, base sur nos lectures et les images que nous avions vues, mais que nous n’avons vraiment comprises en voyant et en faisant l’experience d’une fraction des difficultes extremes auxquelles elles font face. Mais aujourd’hui, nous avons vu des meres avoir du plaisir, profiter d’un court moment de repit et batir une communaute pour leur permettre d’aider leurs enfants.

Au milieu de l’apres-midi, les meres nous ont entourees en chantant et en dansant, tapant des mains et nous amenant avec elles. Nous avons danse avec elle sur la route de terre avant qu’elles ne forment autour de nous un grand cercle auquel se sont meles tous les enfants. Tout le monde riait et avait du plaisir. Nish, la tres inspirante leader de Safe Spaces, m’a demande de me joindre a elle au centre du cercle afin de jouer a un jeu similaire a Jean dit. Elle m’a dit de sauter; j’ai saute. Elle m’a dit de lever mes mains dans les airs; j’ai leve les mains. Elle m’a dit de faire la statue; je l’ai fait… et toutes les meres, tous les enfants, tous les membres de Safe Spaces ont commence a chanter Happy Birthday!


C’etait mon anniversaire aujourd’hui; je l’avais preque oublie. Mais Claudia leur a dit (merci pour cette belle conspiration!) et elles ont organise cette extraordinaire surprise qui m’a fait tellement chaud au coeur, m’offrant le plus beau cadeau de ma vie! Il est difficile d’expliquer et de faire justice a cet instant de pur bonheur: j’ai entendu 250 voix chanter avec coeur, m’offrant en cadeau une chanson et un sourire. J’ai ete emue aux larmes… des larmes de joie et d’appreciation pour cette communaute qui a choisi de celebrer ce moment avec moi et qui nous a accueillies, Sara, Persis, Claudia et moi, comme des rafikis (amies).



Apres tout cela, noud avons fait nos au revoir a plusieurs des plus jeunes filles du programme que nous ne reverrons pas avant notre depart puisqu’elles seront a l’ecole. Elles nous ont promis de continuer leurs etudes, de ne pas prendre de drogue, de s’entraider, de realiser leurs reves. En retour, nous leur avons promis de les aider lors de notre retour au Canada. Aussi difficiles que soient les au revoir, ceux-ci ont ete un peu plus faciles car ils etaient remolis d’espoir.


A bientot tout le monde!

-genevieve

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire